Les princes vagabonds - Michael Chabon

Publié le par Caro

Une grande première !

9782221111116[1]

Ce livre m'a été envoyé par les Editions Robert Laffont et Blog – O – Book et je les en remercie.

 

Dans les Monts du Caucase, vers 950, deux étranges personnages : Amram, l'Africain, géant noir affublé de sa hache et Zelikman, médecin juif à l'humour grinçant. C'est au cours d'une farce qu'ils montent dans un caravansérail, qu'ils font la rencontre de Filaq, jeune homme frêle et inexpérimenté mais qui se révêle être le prince de l'Empire Khazar, détrôné et exilé de son royaume...

 

... Très sincèrement, je suis incapable d'aller plus loin dans le résumé du roman, car je n'ai pu le terminer, chose qui pourtant ne m'arrive jamais. Mais là, je dois reconnaître que je n'ai pas du tout – mais alors pas du tout – aimé le roman. Et ce n'est pas faute d'avoir baissé les armes précocement puisque je me suis arrêtée à la page 137 – très précisément ! - alors qu'il n'en compte que 200. Je ne pouvais plus continuer tant je m'ennuyais et finalement perdais totalement le fil de l'intrigue à mesure que mon esprit « vagabondait » à mille lieues des aventures des deux héros. Impossible d'accrocher ! Pourtant, les excellentes critiques au dos du roman m'ont déroutée : quand il était dit qu'il s'agissait d'une « toile magique », de « lecteur tenu en haleine », d'histoire « éblouissante » et de « trésor d'aventure », je n'y voyais qu'un style très lourd, aux phrases interminables et une intrigue sans grand intérêt. De même, les personnages m'ont paru sans saveur, tout aussi lourds et grossiers que l'écriture de l'auteur. Enfin, les illustrations régulières ne m'ont pas non plus séduite et m'ont donné l'impression de dessins extraits d'un mauvais manuel d'histoire du début du XXème siècle. Elles me semblaient sans intérêt et souvent même grotesques.

 

Inutile donc de rappeler que je n'ai pas aimé cette lecture. Les Princes vagabonds resteront cornés en milieu de roman. Je ne connaîtrais pas la fin des aventures d'Amram et Zelikman... Une grande première car je ne me souviens pas d'un livre que je n'ai pu terminer...

Publié dans Mes déceptions

Commenter cet article