Les enfants du néant - Olivier Descosse

Publié le par Caro

9782290021644 cbFrançois Marchand a vécu un terrible drame. La femme de ce psychanalyste a été sauvagement assassinée par un de ses patients. Depuis, François a changé de vie et est devenu profileur dans les services de police parisiens. Son but : traquer le mal et surmonter sa grande douleur. Cantonné à des petits travaux souvent ingrats, il saisit l’occasion de se confronter à un crime horrible quand son chef l’envoie dans le Vaucluse. Là, le corps d’une femme a été retrouvé dans une macabre mise en scène : démembré et le visage prélevé. Une barbarie insondable. Très tôt, l’enquête s’oriente vers le milieu de la prostitution. Le corps est celui d’une gamine qui se vend sur le net à des hommes plus âgés. Mais les certitudes de François volent en éclat quand un autre corps est retrouvé. Toujours la même mise en scène macabre – corps brûlé vif et poignardé à de multiples reprises – mais cette fois, il s’agit d’un ado sans problème apparent, catholique pratiquant, élève sérieux dans un pensionnat jésuite. Quels liens peuvent unir ces deux crimes ? S’il s’agit d’un même assassin, qu’est-ce qui motive ce serial killer ? Pourquoi cette barbarie ? Très vite, François Marchand comprend que toutes les victimes ont un point commun. Ce sont des ados un peu paumés, flirtant avec le danger et la mort. Et l’auteur nous offre une plongée au cœur du malaise adolescent qui peut aboutir à la plus grande des violences.

 

C’est par hasard que j’ai découvert ce roman. Dans la librairie, l’auteur était présenté comme le nouveau maître du thriller français et, ne le connaissant pas, j’ai eu envie de le lire. Il est vrai que l’intrigue est bien menée, le lecteur – autant que le héros – est souvent dérouté par les tournants que prend l’enquête. Le côté un peu glauque de l’histoire m’a aussi plu. C’est vrai qu’Olivier Descosse s’inscrit dans la voie des thrillers américains qui nous font frissonner et je garde un bon souvenir de cette lecture. La fin, notamment, est totalement inattendue et perturbante.

 

Mais en faisant quelques recherches sur internet, j’ai aussi découvert que le roman avait été, il y a un an, au cœur d’une polémique dans la blogosphère. Une opération marketing plutôt dérangeante. Des blogueurs ont été abusés par une jeune fille qui leur envoyait des mails, leur demandant des conseils pour monter son propre blog. Au fil des échanges, cette fictive Chloé se livrait toujours un peu plus, dévoilant des penchants border line… pour dévoiler enfin une vidéo de l’auteur invitant les blogueurs à lire son livre. Pour en savoir plus, cliquez ici. Il est vrai que cette opération, découverte bien après la lecture du livre, m’a dérangée. J’ai donc décidé de poster ce billet en évoquant aussi cette manipulation.

 

Au final, une lecture plaisante mais une certaine déception quant aux choix marketing de l’auteur pour faire découvrir son livre…


Publié dans A lire pour le plaisir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 16/04/2010 11:17


J'ai lu le livre sans êtes victime de la machination. Effectivement, l'intrigue tient la route et la fin est l'une des plus inattendue qu'il m'ait été donné de lire.
Par contre, j'ai trouvé les personnages d'un caricatural rare, ce qui a un peu gâcher ma lecture.


Caro 04/04/2010 12:41


Je pense que si j'avais été au courant de la supercherie plus tôt, je n'aurais pas acheté ce livre. Je ne l'ai découverte qu'un fois le livre lu et ce marketing ne me plaît pas du tout.


Véro 02/04/2010 22:09


Je suis allée voir cette opération marketing et le principe me déplait fortement et ne me donne pas envie de lire ce livre.


Lilibook 02/04/2010 20:30


Je n'ai jamais lu ce livre, mais j'ai déjà entendu parler de l'auteur.


Caro 09/04/2010 14:36



En fait le livre est pas mal. Le seul hic, c'est l'opération de pub.